Engagement

L’AMAP est une association dans laquelle se regroupent un ou plusieurs paysans, et un groupe de consommateurs se trouvant à proximité. Cette mise en relation se traduit par la mise en place de contrats entre producteurs et consommateurs, qui reposent sur une relation de confiance et de responsabilité, tant de la part du producteur que des consommateurs.

Les contrats consistent en un préfinancement de l’activité d’un producteur sur un ou plusieurs cycles de production, qui permettent de recevoir en contrepartie une part de la production. Adhérer à un contrat, ce n’est pas un achat, mais un investissement dans une activité de production et un acte de soutien militant à un producteur. C’est également un moyen de permettre aux producteurs de s’affranchir des fluctuations des prix de vente de leur production au gré des caprices des marchés financiers.

Confiance

Par ailleurs, ces contrats permettent de mutualiser les aléas de production (climatiques ou biologiques) entre producteurs et consommateurs, parfois à la baisse (paniers légers en début d’été 2016 suite aux inondations) et parfois à la hausse (gros paniers d’été 2017 et pommes de terre en surplus en hiver 2017). En réalité, les producteurs ont des difficultés à faire porter ces aléas par les consommateurs et rognent fréquemment sur leur activité de vente à la ferme pour compenser. Ce n’est pas l’objectif, mais les consommateurs n’étant pas toujours éveillés aux contraintes subies par les producteurs, il est fréquent de voir une fuite d’adhérents les années suivant les aléas climatiques (par exemple, 30% d’adhérents en moins après les inondations de 2 016, mais renouvellement quasi complet – hors déménagement – en 2017).

Régularité

Les contrats dans notre AMAP sont passés pour une année glissante suivant l’année de démarrage. La livraison a toujours lieu au 22 avenue du Maréchal de Villars à Fontainebleau de 18h30 à 20h le mercredi, mais la régularité dépend des produits : Hebdomadaire pour les légumes, le pain, le fromage et les œufs, mensuel pour la farine, les dérivés de pomme, la volaille, trimestriel pour le miel et ponctuel pour les agneaux et le porc. La période de livraison dépend du cycle de production (de avril à mars pour les légumes et le pain, plutôt en automne pour les pommes, pendant les beaux jours pour le fromage de chèvre…)

Diversité

Concernant les légumes en particuliers, le panier est élaboré chaque semaine par Anne, la maraîchère, en fonction de la diversité et de la maturité des légumes et légumineuses à sa disposition. Cela dépend donc notamment de la météo, mais également de l’équilibre qu’elle cherche à atteindre. En général 7 espèces différentes, sur plus de 70 à l’année. Les paniers de printemps sont plutôt légers mais s’alourdissent dès l’été jusqu’à la fin du cycle, et varient de 4kg à plus de 10kg. En termes de volume, un panier entier permet à une famille deux deux parents et un petit bout de s’alimenter quasi-intégralement sur les 14 repas de la semaine, à quelques compléments près en AMAP également (farine, pain, œufs, volailles, fromage de chèvre…) ou à l’extérieur (laitages, viandes, pâtes, riz, quinoa…). Il est possible de souscrire à un demi-panier ou un panier entier, mais des AMAPiens partagent parfois un demi-panier pour commencer tout doucement.

Découverte

Pour les adhérents qui ne sont pas sûrs de s’engager, il est possible d’être intermittent. Lorsqu’un « abonné » ne veut ou ne peut pas aller chercher son panier, il envoie un courriel à la liste des intermittents. Celui qui veut le récupérer s’arrange ensuite avec l’adhérent pour en déterminer les modalités (en général au prix moyenné sur l’année – 21€ le panier entier ou 10,5€ le demi-panier).

Participation

Dernière chose mais pas des moindres, l’AMAP est une association, et comme toutes les associations, elle a besoin que ses adhérents s’investissent pour continuer à vivre (notamment une adhésion à 15€ pour le local et les frais divers de fonctionnement, par chèque sur place ou par carte en ligne). Il est donc attendu que chacun participe de temps à temps aux pesées lors des livraisons, et à une journée découverte à la ferme dans l’année. Bien évidemment, chacun selon ses contraintes, il ne s’agit pas d’une obligation mais d’une attente collective. On peut très bien équilibrer son engagement sur plusieurs années successives.

Si vous souhaitez sauter le pas, et prendre un contrat (ou en intermittent) c’est avec grand plaisir que nous vous accueillons durablement dans notre AMAP.